25 juillet 2006

Courrier des lecteurs…

Bonjour, j'ai parcouru votre bulletin. Je n'ai qu'un conseil à vous donner: prenez votre indépendance critique ! Que vous aimiez les cinéastes adorés par les Cahiers et autres revues censées représenter l'avant-garde de la cinéphilie, soit.

J'adore également Rohmer et d'autres cinéastes de la Nouvelle Vague... mais le papier contre Jean-Pierre Jeunet sent trop l'allégeance à une pensée cinéphiliquement correcte sans intérêt à mon sens.

Sinon bon courage pour la suite.

Yannick Vély

Rédacteur en chef de FilmDeCulte.com

Réponse tardive, mais réponse quand même.

J'ai bien reçu le bulletin. Je ne peux que vous dire bravo, ça fait plaisir de voir le vrai cinéma (à mes yeux) défendu avec autant d'ardeur. Je partage à tous points de vue votre vision du cinéma.

Très bel article sur le ciné français des 90's, j'aurais juste préféré voir Rochant un peu plus "soutenu" : je suis un grand admirateur des Patriotes... même si je vous rejoins sur son déclin progressif. Ca n'est que personnel.

Rien à dire sur Jeunet, AHX, Mort à Venise, sauf qu'on peut voir au détour des articles que vous n'avez pas la langue dans votre poche, c'est bien!

Et puis article interéssent sur Korine, que je connaissais très peu.

Voilà, je ne voudrais pas donner l'impression de distribuer des bons ou des mauvais points, je vous donne juste mon ressenti.

Petit point négatif, le visuel du bulletin, qui est trop dense à mon goût. Est-il définitif? Comment va-t-il se présenter dorénavant (pdf encore, ou newsletter?) Sera-t-il associé à un espace de discussion?

Bonne continuation, et félicitations !

Laurent

Je viens de lire votre bulletin 0… Je suis passionné de cinéma depuis longtemps et tomber sur votre mauvaise littérature me rend profondément triste. Vous n’écrivez absolument rien d’original. Les points de vue que vous adoptez ont déjà été écrits mainte fois. De plus, mépriser à ce point les goûts d’un vaste public qui est bien moins crétin que vous le pensez vous rend, pour le coup bien plus crétin qu’eux. Sachez que la vie ne se résume pas à une plainte constante, qu’aimer voir des enfants qui chantent sur grand écran n’est pas plus méprisable que de suivre la dégringolade psychologique d’un homme ou d’une femme. Vous devriez vous poser des questions sur les succès « d’Amélie Poulain » ou des « Choristes » plutôt que de les nier aussi stupidement car ils reflètent une attente qui a certainement une justification. Alors chers Laurent, Alexandre et Jean, je vous rappelle que vous n’êtes pas nés en 1968. Posez-vous les vraies questions d’aujourd’hui au lieu de faire un numéro 0 aussi « has been ».Bien à vous. Xavier.

Notre réponse à Xavier :

Salut Xavier. Avant toute chose, nous te demanderons de baisser d’un ton pour deux raisons. La première, nous sommes entre être civilisés qui veulent discuter tranquillement sans s’insulter. La deuxième c’est que toute remarque est toujours plus percutante quand elle est démontrée, expliquée, et pas affirmée brutalement.

Ensuite, un peu de modestie : tu n’es pas le seul à te poser des questions. Peut être pourrais-tu admettre que les réponses que nous apportons sont simplement… différentes des tiennes.

Quelques éléments de réponse quand même.

Tu écris : « Sachez que la vie ne se résume pas à une plainte constante, qu’aimer voir des enfants qui chantent sur grand écran n’est pas plus méprisable que de suivre la dégringolade psychologique d’un homme ou d’une femme. »

La question n’est pas tant le sujet que la manière de le traiter. N’importe quel amateur de cinéma sait cela.

« Vous devriez vous poser des questions sur les succès « d’Amélie Poulain » ou des « Choristes » plutôt que de les nier aussi stupidement car ils reflètent une attente qui a certainement une justification »

Nous avons écrit à ce sujet : « Le public, nous dira-t-on encore, a aimé certains films comme Amélie Poulain. Certes, mais ont-ils eu le choix ? On a présenté celui-ci partout comme un chef d’œuvre du cinéma français, dont l’auteur se voit remettre aujourd’hui la plus haute distinction. Ces films ont flatté la tendance facile aux sentiments réacs. En plus, c’était permis, puisqu’on cela, nous dit-on, c’est le « rayonnement culturel » de la France… A grand coup de quadrillage publicitaire, on peut faire passer un navet pour une grande œuvre. »

Tu aurais pu lire notre bulletin jusqu’au bout.

Tu es libre de ne pas partager cette appréciation, mais pas de dire que nous n’avons rien écrit à ce sujet non ? Cinescope

J'ai reçu, imprimé et lu -en partie jusqu'à maintenant- le numéro O. J'ai apprécié. Notamment l'exécution de Jeunet même si j'ai aimé Amélie Poulain, mon côté kitsch. Je trouvais l'analyse pertinente. Je crois me rappeler que lui qui accepte la Légion d'honneur- honte à tout qui l'accepte- avait décliné l'invitation du cinéma Churchill alors que d'autres -au moins aussi talentueux! - l'avait acceptée.

Suzanne Chaumont

Posté par lambda à 00:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Courrier des lecteurs… Bonjour, j'ai parcouru

Nouveau commentaire